You are here : accueil > Madeleine 2024 > Rétros Madeleine > Rétro Madeleine 2023 > Corrida du samedi 22

Corrida du samedi 22 juillet 2023
Toros de La Quinta

­ ­
L'encaste Santa Coloma dans sa plénitude avec l'élevage phare de ces dernières temporadas. Un cartel idéal constitué par ceux qui le maîtrisent le mieux, accompagnés d'un jeune torero prêt à confirmer sa solide ascension.

­

Les toreros


Daniel Luque (Daniel Ruffo Luque)

image : Daniel Luque
Né le 21/11/1989 à Gerena (Espagne)
Début avec picadors : 19/03/2005 à Cortes de la Frontera
Alternative : Nîmes le 24/05/2007 Parrain : El Juli Témoin : José Tomas

Pourvu d'un toreo sérieux et d'un grand engagement, Daniel Luque a toujours suscité l'intérêt des aficionados qui depuis ses débuts voyaient en lui les prémices d'une grande figura. Toutefois, sa carrière se complique et de cette frustration, renforcée par quinze années de haute lutte, émane une ambition maîtrisée d'où ressurgit une volonté de triompher partout.
Sa saison 2022 apporte notamment son lot de grands moments : il a marqué Séville par sa sortie par la Porte du Prince, Arles en obtenant la grâce d'un toro, Dax lors d'un encerrona historique sans oublier évidemment Mont de Marsan où les 3 oreilles récoltées devant un lot de Victoriano del Rio lui valent d'être consacré triomphateur de la feria.
C'est pour ces nombreuses raisons que la Commission taurine lui a proposé de reconduire devant deux ganaderias de qualité : El Pilar, ganaderia de son alternative, et La Quinta, élevage phare du moment qui lui a déjà permis de construire les bases de sa reconquête vers les plus hauts sommets.

Emilio de Justo (Emilio Elias Serrano Justo)

image : Emilio de Justo
Né le 16/02/1983 à Torrejoncillo (Espagne)
Début avec picadors : 20/04/2002 à Caceres
Alternative : Caceres le 26/05/2007 Parrain : Alejandro Talavante Témoin : Cayetano Ordonez

Emilio de Justo s'est révélé à l'afición française et particulièrement à celle du sud-ouest en 2016. Sa tauromachie classique et poderosa surprend et captive. Dès lors, il est engagé dans la plupart des arènes françaises et, en 2018, l'Espagne lui ouvre la porte de ferias importantes.
Les triomphes se succèdent et il connaît la consécration en 2021 avec 36  corridas dont 2 sorties par la grande porte de Las Ventas à Madrid, 2 oreilles à la Maestranza de Séville et des triomphes sur toute la planète taurine. Hélas, lors de sa corrida en solitaire à Madrid le 10 avril 2022, il est victime d'une grave lésion des cervicales qui l'oblige à interrompre sa temporada, annulant au passage sa venue à Mont de Marsan.
De retour après plus de 4 mois d'interruption, son ambition et son toreo restent intacts. De bonne augure pour sa venue au Plumaçon face aux toros de La Quinta.

Clemente (Clément Dubecq)

image : Clemente
Né le 27/02/1995 à Bordeaux (France)
Début avec picadors : 02/06/2013 à Captieux
Alternative : Zamora le 29/06/2016 Parrain : Cayetano Témoin : Lopez Simon

Clemente intègre l'école taurine d'Hagetmau dès l'âge de 9 ans. Quand celle-ci ferme, il part dans le sud-est, où il poursuit son apprentissage au sein de l'association des aficionados practicos. Accompagné par l'ancien novillero puis subalterne Fermin Gonzalez, ses débuts en novillada piquée impressionnent par sa classe naturelle et son toreo sincère et plein d'inspiration.
Après deux temporadas importantes et une alternative à Zamora en 2016, il ne décroche que quelques contrats épisodiques. Il faut alors patienter jusqu'en 2022 pour retouver Clemente au paseo d'une corrida. Les belles prestations de Gamarde et Saint Sever et les trois sorties triomphales qui ont suivi aux Saintes-Maries-de-la-Mer, à Chateaurenard et à Istres ont convaincu la Commission taurine de l'intégrer dans un cartel de la feria.

L'élevage


La Quinta

Un des élevages fétiches des grandes ferias du sud-ouest, récompensé par de multiples prix. L'aventure ganadera dans laquelle s'était engagé Alvaro Martinez Conradi en 1987, lorsqu'il acheta une grande partie de la ganaderia de Joaquin Buendia, était un véritable challenge. Son objectif : faire ressurgir l'encaste Santa Coloma au niveau qui était le sien au milieu du siècle dernier. Le pari est réussi et le futur de cette ganaderia est assuré avec ses fils, Pepe et Alvaro, qui perpétuent ce qui fait la base de cet élevage : un toro sérieux, sans excès de poids, noble et encasté. Un toro qui permet au torero de s'exprimer et qui donne de l'émotion aux aficionados.





­­­­­­­­­­­ ­
­   image : Logo Facebook image : logo Twitter ­­­ image : Logo YouTube image : Logo flux rss­­    ­ image : Logo Facebook ­­­ image : Logo YouTube image : Logo Instagram­­

­­

 
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus