­­­­­ ­­­­ ­Temporada 2015­­
   Novil­lada de Saint Perdon au Plumaçon : un seul trophée pour Joaquin Galdos­

Pour la 7ème a­nnée, les arènes du Plum­açon accueillaient la novillada piquée org­anisée par Saint Perdon­.
La peña La Muleta est restée fidèle à sa volonté de présenter des novillos de garantie de divers encastes. La concours a déçu le public présent et aucun prix n'a été décerné côté bétail.

image : Joaquin Galdos - photo de N. Le Lièvre­­­

Louis Husson, deux avis et silence et salut, Joaquin Galdos, salut et oreille, Juan de Castilla, salut et vuelta. Un tiers d'arène, canicule, 34°C.
Salut du banderillero Julien Dusseing "El Santo", face au premier novillo.

Bien présentés dans l'ensemble, surtout le Partido et le dernier d'El Añadio, les novillos de cette concours n'ont pas été à la hauteur de l'attente des aficionados toristas. Avec un total de 13 piques, certaines doublées par pure convenance, ils ont manqué de bravoure dans l'ensemble.
Le Partido de Resina, trop lourd, a manqué de force, de race et de mobilité, celui du Toros de Parladé, a été noble mais faible. Le Dolores Aguirre, querencioso et manquait de caste, celui d'El Cubo était compliqué et manso, l'Astarac s'est montré manso et sans race, et enfin, celui d'El Añadio a été noble mais faible.

Louis Husson hérite, en ouverture, d'un Partido sans race et, vraisemblablement en excès de poids. Cette densité handicape le novillo qui n'entre que par intermittence dans la muleta du Landais. Husson essuiera même deux bousculades sans gravité, une d'entrée de faena et une autre au descabello, et ne pourra rien construire face à ce mastodonte.­
Face au novillo d'El Cubo, Louis se centre mieux, surtout à droite. Il a subi une impressionnante voltereta dont il est sorti groggy. Il réussit, malgré tout, à occire ce novillo compliqué en deux temps.

Joaquin Galdos a confirmé sa bonne forme actuelle. Il a réalisé une faena sérieuse et appliquée face à son premier du Toros de Parladé. Le Péruvien a donné trois séries de droitières avec une profondeur et une maîtrise d'un niveau supérieur à sa catégorie. Il s'est montré fébrile à la mort et a laissé s'envoler les trophées. On se demande encore comment Galdos a réussi à arracher trois séries de derechazos au novillo de l'Astarac. C'est certainement sa patience et son intelligence qui lui ont permis de corriger les mauvais comportements du novillo gersois. L'épée a fait le reste et lui a permis de couper la seule oreille de l'après-midi.

Juan de Castilla a éprouvé des difficultés face au Dolores Aguirre, manso. Il a bien débuté sa faena sur le flanc droit par plusieurs derechazos bien exécutées, mais il a manqué de temple et a été brouillon dans la dernière partie de sa prestation. Il a tué en deux temps. Face au dernier d'El Añadio, le Colombien trouve un peu mieux ses marques sur le côté droit. L'ouvrage est inégal mais sincère. La main gauche de Juan est encore perfectible de même que son maniement des aciers. ­

Tout l'article sur : ­­www.sudouest.fr / En savoir plus sur ­www.lamuleta.net ­
­[­­31/8/15]­­


­­­­­­­­­­M­­­­­a­deleine 2015 ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­
   Les images des fête­s de la Madeleine 2015 ­ ­ ­
­
­
­­
Les fê­tes de la Madeleine édition 2015­ se sont achevées. Retrouvez toutes les images jour par jour­
­
image : icône des vidéos des fêtes
[­6/8/15]


­­­­­­­­­­ ­­­­­­­­­­Ma­deleine 2015 ­ ­ ­ ­ ­
  Bilan de­s c­orridas et spectacles taurins de la Madeleine 2015 ­ ­ ­
­ ­ ­ ­

image : Enrique Ponce - Madeleine 2015 - Mont de Marsan - Photo Loïc Dequier­

Récapitulatif Sud-Ouest

- ­Les toros de la Madeleine visibles depuis samedi aux arènes
- Mercredi : Ouverture avec un cartel de luxe
- Jeudi­ : Thomas Dufau au côté de deux figuras, Juan José Padilla et José Maria Manzanares, face au prestigieux fer de Juan Pedro Domecq
­­- Novillada non piquée : ­ l'Arlésien Adrien Salenc coupe deux oreilles aux Casanueva­ / ­ le coup de cœur de Zocato­
- Vendredi :­ ­Enrique Ponce se confie quelques heures avant sa corrida de la Madeleine / Mano a mano de luxe entre Enrique Ponce et Ivan Fan­diño, face aux toros de Victoriano del Rio­ / L'Orchestre montois au rang des maestros­­
- Encierros : l'encierro des pitchouns en images­ / l'encierro des grands, en images­­
- Samedi :­ Les deux as de pique­ / Face aux Cebada Gago, Rafaelillo et Manuel Perez Mota ont coupé une oreille chacun / La bataille du Moun
- Novi­llada piquée : Clemente défie le n° 1 de l'­escalafon, Ginès Marin­ / une oreille pour Ginés Marin à la novillada piquée­ ­
- Course de vaches sans corde : les vaches de Victorio Martin­
- Dimanche­ : Antonio Ferrera, blessé, est remplacé par Paco Ureña­­ / El Cid, Paco Ureña et Alberto Aguilar face au bétail mythique de Victorino Martin Andres­

Revivez les meilleures moments de la Madeleine 2015 avec les corridas et novilladas en vidéo.

­[­27­­/7/15]

­­­­­­­­Ma­deleine­ ­ ­ ­ ­ ­
  Les dates des futures Madeleine

­Les dates de la prochaine édition des Fêtes de la Madeleine sont connues, ce sera du 22 au 26 juillet 2015, soit avec une semaine de décalage par rapport à cette année.
La décision de reculer ainsi dans le temps n'est ni le fruit du hasard, ni une décision unilatérale. "Avec Bayonne, Tyrosse et le Conseil général, on s'est mis autour d'une table pour trouver une formule qui convienne à tout le monde", explique Mathieu Ara, le directeur de cabinet de la mairie.
image : Photo Madeleine 2014
­Les Tyrossais notamment étaient très demandeurs d'une évolution de date. Depuis 2012, la corrida dominicale de leurs fêtes entrait en concurrence directe avec la corrida de clôture de la Madeleine. Elle en souffrait de plus en plus en termes d'affluence et de choix au niveau des cartels (dans les deux cas, il s'agit de corridas toristes).
Les Montois n'avaient rien contre puisque, si le calendrier "normal" avait été respecté, Madeleine aurait dû débuter le 15 juillet, c'est-à-dire le mercredi suivant le 14 juillet, comme il est d'usage depuis plusieurs années.
"Démarrer le 15 juillet, c'était totalement impossible pour nos agents d'assurer les lourds préparatifs nécessaires", livre Geneviève Darrieussecq. D'autant plus compliqué que le 14 juillet est, comme chacun le sait, un jour férié.
Au-delà des contraintes techniques et temporelles, le maire rappelle que "Mont de Marsan n'est pas une fête du 14 juillet. Le 14 juillet, c'est à Tartas que ça se passe. Sainte Madeleine, c'est le 22."
Le 14, jour du concours landais d'ouverture des fêtes, avait aussi l'inconvénient de redonder avec la Corne d'or à Nogaro, toujours programmée à cette date-là.
Donc, on comprend bien que le créneau du 15 au 19 ne convenait pas. Pour laisser de la place au festival Arte flamenco et aux Fêtes de Bayonne, ne restait alors qu'une semaine, celle du 22 au 26 juillet.
Il a fallu en convaincre les Bayonnais qui voulaient éviter le premier week-end d'août, mais ils ont finalement accepté de déborder jusqu'au 2.
"À l'arrivée, conclut Mathieu Ara, tout le monde aura sa semaine. Arte Flamenco, Tyrosse, nous et puis Bayonne."
Sainte Marie-Madeleine doit être contente aussi, puisque le jour de sa fête, le 22, tombe dans le bon créneau. Or, tous les hestayres savent que quand les dates de la Madeleine ne tiennent pas compte de sa fête, ça la fait pleurer. Et le ciel aussi.

Calendriers à venir

En 2015. Arte flamenco du 6 au 11 juillet ; Tyrosse du 17 au 21 juillet ; Madeleine du 22 au 26 juillet ; Bayonne du 29 juillet au 2 août.
En 2016. Arte flamenco, du 4 au 9 juillet ; fêtes de Tyrosse, du 13 au 17 juillet ; Madeleine, du 20 au 24 juillet ; Bayonne, du 27 au 31 juillet
En 2017. Arte flamenco du 3 au 8 juillet ; fêtes de Tyrosse du 12 au 16 juillet ; Madeleine, du 19 au 23 juillet ; Bayonne du 26 au 30 juillet.
­[­3­/11/14]­


­­­­­ ­ ­­­­­Mundillo­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­
  Les ar­ènes du Plumaçon ouvrent leurs portes aux curieux
­ ­
Toutes nos arènes locales font partie du patrimoine et sont valorisées par nos traditions festives. Les arènes du Plumaçon, labellisées "Patrimoine du XXème siècle", vibrent principalement lors des fêtes de la Madeleine en juillet mais aussi lors d'événements ponctuels au cours de l'année. ­ ­
­ L'Office de Tourisme du Marsan ainsi que le gardien des arènes vous proposent l'ac­cès et la découverte des arènes en dehors de ces événements. Une expérience inédite avec cet aficionado, homme de terrain, qui a hérité les ficelles du métier de son père. Il transmettra ses connaissances, aux montois comme aux touristes, sur sa "deuxième maison".
Première visite : le samedi 18 avril à 15h.

­ image : Photo des arènes du Plumaçon - Yvan Manioski­
  • Renseignements et inscriptions : ­Office de Tourisme­­ / 05 58 05 87 37
  • Tarifs : 3,60 € / adulte ; 1,80 € : enfant de - de 12 ans
  • Visites d'avril à novembre (sauf juillet-août). Un samedi/mois à 15h (hors vacances scolaires) et le mercredi après-midi à 14h, 15h et 16h. Calendrier disponible sur www.lemarsantourisme.fr­­
  • À noter que des visites guidées exceptionnelles sont proposées durant les Fêtes de la Madeleine (du 22 au 25 juillet 2015)
­[­­16/4/15]­­­


­­­ A­utres rendez­-vous 2015 ­ ­ ­
­­­­­­­­­­­­­­ image : affiche événements sur le Marsan­­­­­­
www.lemarsantourisme.fr­ ­
[1­/6­/15­]


­ ­­­­­­­ ­­­­­Madeleine ­ ­ ­
  Préventi­on de l'alcoolisation massive­­ ­
­ ­ ­
La Ville et la Régie des fêtes de Mont de Marsan, en partenariat avec la Pr­éfecture de Landes et les associations­, portent ­un message de prévention contre l'alcoolisation massive notamment auprès des jeunes festayres.

"Festayre... et l­a fête, au fait ?"­

Film de prévention de l'alcoolisation massive des jeunes pendant les ferias réalisé par la préfecture des Landes et ses partenaires dont Mont de Marsan.­

­
 

Le gobel­et, aussi un vecteur de prévention­­ ­

­En 2014, l'idée a été de proposer un verre avec un graphisme volontairement décalé à destination des jeunes mais aussi de relayer les messages de prévention nationaux (campagne ­"rentrer en vie" , ­pictos du Sam, ­dispositifs de bus...).

Concrètement, 50 000 gobelets ont circulé pendant les Fêtes de le Madeleine et ceux qui n'ont pas été gardés par les festayres pourront être réutilisés cette année et les suivantes.­
image : photo gobelet prévention rouge­­­­­­­
­
­La création des messages et du graphisme a été confiée à une jeune femme elle-même festayre. Au-delà des messages nationaux de prévention des risques de conduite en état d'ébriété, il lui a semblé tout aussi opportun de s'adresser aux jeunes sur le principe même de la consommation modérée d'alcool : "Crois pas qu'tu vas choper quand t'es bourré" et "Crois pas qu't'es cool quand t'es saoule". Les images et le langage sont donc ceux utilisés pour le cœur­ de cible de cette campagne de prévention : les 16-25 ans.
­L'idée est d'interpeller, de faire sourire, de faire parler les utilisateurs entre eux et également de susciter l'envie de garder le gobelet pour ancrer le message dans la durée.­
­

Les conducteurs novices ne peuvent plus boire d'alcool avant de conduire

Depuis le 1er juillet 2015 la limite d'alcool autorisée en conduisant est passée de 0,5 g/l à 0,2 g/l d'alcool dans le sang pour tous les titulaires d'un permis probatoire ou les conducteurs en apprentissage­.­
Le permis probatoire est d'une durée de trois ans après la date d'obtention du permis de conduire et deux ans si ce permis a été obtenu dans le cadre de la conduite accompagnée. Cette mesure concerne tous les nouveaux candidats reçus à l'examen du permis de conduire, y compris ceux qui le repassent après avoir perdu leurs 12 points ou après annulation.
Tout détenteur d'un permis probatoire qui contreviendra à cette règle est passible d'une amende de 135 euros et d'un retrait de 6 points.
Ainsi, les usagers en possession d'un permis de conduire depuis moins d'un an (crédité de 6 points), le perdront automatiquement s'ils conduisent avec plus de 0,2 g/l d'alcool. Ils devront donc repasser les épreuves théorique et pratique s'ils souhaitent à nouveau conduire.
Pour des raisons d'équité, le choix de "0,2 g/l" a été privilégié au 0 g/l pour tenir compte de l'ingestion d'aliments ou de médicaments pouvant contenir des traces d'alcool. Cependant, cette limite peut être dépassée dès le premier verre d'alcool, et le message de cette réforme aux conducteurs novices est clair : 0,2 g/L = 0 verre d'alcool, on ne boit pas d'alcool du tout avant de conduire.
À travers cette mesure forte, le gouvernement s'attaque directement aux ravages de l'alcool au volant chez les conducteurs novices, une population majoritairement jeune : la route reste la première cause de mortalité chez les jeunes / dans 28% des accidents de la route, une alcoolémie excessive est en cause.­
Retrouvez plus d'informations sur ­www.securite-routiere.gouv.fr

[13­/7/15­­]


Ferias­ ­ ­ ­ ­ ­ ­
 ­ Les fêtes patronales : Patrimoine Culturel Immatériel occitan ­ ­ ­ ­
­ ­ ­
Chaque village, cha­que ville, voire chaque quartier, possède sa fête. Placée sous l'égide d'un Saint Patron, entre messe, course de vaches, passe-rue ou bal, elle emprunte autant au religieux qu'a u profane.
­Une fois par an, la fête patronale est notamment l'occasion du rassemblement des familles et de toute la communauté villageoise. Elle est le moment privilégié de réaffirmer en son sein comme à l'extérieur les liens qui unissent ses composantes.
­Pour quelques jours, l'ordre quotidien se trouve aboli. Le temps est scandé selon un mode nouveau, concentrant fiévreusement chaque jour de nombreuses activités. La liesse s'installe, la ville s'embrase.
­
image : Capture décran site internet www.sondaqui.com ­­­­
­­­
L'InÒc-Aquitaine en partenariat avec la BnsA vous propose de découvrir toute la richesse des chants, danses, musiques, savoir-faire de la région. Pénétrez les grands rendez-vous festifs. Accédez aux fonds d'archives issus des collectes orales et visuelles passées et contemporaines.
Sondaqui, le site du Patrimoine Culturel Immatériel occitan en Région Aquitaine : www.sondaqui.com­ ­
­[­7/7/15]­

­ Mundillo­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­
­   63e as­semblée générale de la Fédération française de la course landaise ­ ­ ­
­ ­
C'­est au Houga, dans le Gers, haut lieu tauromachique, que s'est tenue la 63e assemblée générale de la Fédération française de la course landaise (FFCL). La première, en tant que président fédéral, pour Franck Serve, qui a ap­porté un nouveau style : pas de tribune d'honneur, les divers intervenants ont été appelés à s'exprimer seuls sur la scène, et pas de quart d'heure gascon - comme pour une course landaise, on commence à l'heure. ­
Franck Serve a dressé le rapport d'activité depuis son arrivée à la tête de la FFCL, à Tartas l'an passé, où il avait parlé du fameux navire de la FFCL qui, avec sa nouvelle équipe, était là pour apporter du tonus et de nouvelles idées pour la course landaise. Il annonçait en prendre la barre et continuer, contre vents et marées, à tenir le cap, descendant par moments dans les cales pour explorer tous les rouages et les mécanismes, sans découvrir aucune mauvaise surprise, si ce n'est la découverte de choses nouvelles et intéressantes. ­ image : dessin de course landaise­
La promotion de la course landaise continue son petit bonhomme de chemin depuis sept ans, grâce au projet gascon et au grand professionnalisme de Manu Lataste, qui est intervenu dans 56 classes dans les Landes et 26 dans le Gers. La rénovation du site de la FFCL approche, petit à petit, de la ligne d'arrivée.

Une interrogation : le Festival Art et Courage. Il faut réfléchir à lui donner un nouveau souffle. Il se déroulera le 6 juin à Mont de Marsan.

Le cabinet d'assurance intempérie d'Armagnac a constaté que la temporada 2014 a été catastrophique, avec 11 courses annulées et 15 courses contrariées, mais reste malgré tout pour continuer son activité auprès des clubs, sans augmentation de cotisations.

La formation a été abordée par Pierre Baillet. Ce qu'il ressort, c'est la satisfaction de l'école de l'arbitrage, avec 12 stagiaires l'an passé, plus cinq cette année, qui vont l'intégrer.

Dans son compte rendu financier, Max Lacave a qualifié l'exercice de "moyen", les conditions météorologiques mauvaises ayant eu un impact sur les finances.

Le président a dévoilé les objectifs pour 2015 : la communication avec le site de la FFCL, un travail continu avec les ganaderos, les acteurs, une nouvelle application pour le Festival Art et Courage… Le dossier du nouveau bâtiment de la FFCL avance.
­
Tout l'article sur : ­www.sudouest.fr­  / www.courselandaise.org­­
[­19/2/15]


­­­­­­­­­­Mundill­o ­­
   Communiqué UVTF-ONCT

­ ­ ­
Afin de garantir la liberté d'expression des Aficionados, l'Union des Villes Taurines de France & l'Observatoire National des Cultures Taurines, ont signé mardi 17 Février une convention mettant en place un "Plan Triennal de Développement, Transmission et Défense Juridique des Cultures Taurines" dont le financement sur trois ans d'1 million d'euros, sera assuré par les contributions volontaires de toutes les parties prenantes.

[­20/2/15]


­­­­­­­Actualités  ­ ­ ­ ­ ­ ­
Archives­  ­ ­ ­ ­ ­ ­ ­
­ ­ ­
Retrouvez les anciennes actualités­ de la régie des fêtes ­ ici­­­­...­ ­­
­ ­ ­
­


­Re­ndez-vo­us de 2­015
­
­  Les rendez-vous 2015 de la régie des fêtes ­ ­ ­

  ­ . ­­

Carnaval : 28 février
Annonce des cartels Madeleine : 11 avril
Arte Flamenco : du 6 au 11 juillet
(organisation CG40)
Fêtes de la Madeleine : du 22 au 26 juillet
Téléthon : 4 et 5 décembre
Village de Noël : date à venir (mi décembre)
Marché de Noël : date à venir (mi décembre)

[5/1/15]


­­­­­­­­ ­ ­­ ­ ­­ ­­­ ­ ­­­ ­­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­­­ ­

 
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus